Musiquer pour survivre

Musiquer pour survivre

Marie Primard

Dimensions variables

Installation

2018

De l’épidémie de danse collective en 1518 à Strasbourg, à l’ouverture des premiers clubs disco dans les années 1970, il y a une forte corrélation. On retrouve à ces deux époques une même volonté d’échapper à une réalité difficile et pesante en imaginant des moyens de lâcher-prise afin d’atteindre un état « modifié ». Naît alors un phénomène de transe collective qui évoluera, se métamorphosera et se propagera à travers l’histoire jusqu’à engendrer le disco.

Au travers de récits, de découvertes scientifiques, de personnages réels ou non, d’actes authentiques, d’épisodes oubliés de l’histoire, ainsi que par une libre interprétation, je me fais mythographe et bâtis ainsi la « Légende du Disco ».